Colloque de l'AVICCA : une forte mobilisation autour du très haut débit

A l’occasion du colloque organisé par l’AVICCA le 13 mai 2014, le Gouvernement et les collectivités territoriales ont confirmé la priorité accordée au déploiement de réseaux de très haut débit. Arnaud MONTEBOURG, ministre de l’Economie, du Redressement productif et du Numérique a ainsi rappelé la volonté du Gouvernement de porter la transformation numérique de la société, notamment au travers du Plan France Très Haut Débit.
Transformation de l’économie et des entreprises d’abord, notamment par les 34 plans industriels qui offrent une importante place au numérique par le Big Data, le Cloud, l’E-éducation ou encore l’hôpital numérique. Transformation des territoires ensuite, avec la nécessité « dans une France de l’égalité, de répondre à l’inégalité des territoires ». A cette fin, « le Gouvernement fera tenir aux opérateurs leurs engagements » dans les zones conventionnées afin de garantir un déploiement sur ce territoire représentant 57% de la population.
Par ailleurs, conformément à cette exigence, Axelle LEMAIRE, secrétaire d’Etat en charge du Numérique, a précisé dans son discours que  « l’enveloppe de 3,3 milliards d’euros, qui provient des fonds résiduels du Programme des investissements d’avenir et des redevances payées par les opérateurs pour la bande 1800MHz ouverte à la 4G, sera sanctuarisée ».
Face à ces enjeux, Yves ROME, sénateur, président du conseil général de l’Oise et hôte de la manifestation en sa qualité de président de l’AVICCA, a salué la « mobilisation exceptionnelle » des collectivités territoriales et le soutien des élus locaux pour la réussite de cette ambition collective. Au 15 mai 2014, 57 dossiers représentants 66 départements ont été déposés auprès du Fonds national pour la société numérique (FSN), géré par le Commissariat général à l’investissement.
Enfin, Axelle LEMAIRE a confirmé la création d’ici l’été de l’Agence du numérique, associant les collectivités territoriales. Réunissant la FrenchTech, la délégation aux usages de l’internet et la Mission Très Haut Débit, cette agence sera « un outil pensé pour la co-construction des projets publics numériques, comme le fait la Mission très haut débit aujourd’hui sur les infrastructures et qui doit être étendu aux usages et aux écosystèmes numériques ».