Le président de la Collectivité territoriale de Corse, Paul Giacobbi, lance une initiative ambitieuse pour déployer le très haut débit sur le territoire de l'île

Le 19 mai 2014 à Ajaccio, la Commission de concertation régionale pour l’aménagement numérique du territoire (CCRANT) a permis de faire un point d’étape sur le déploiement du très haut débit en Corse. En présence du préfet de région et de la Mission Très Haut Débit, le président de la collectivité territoriale de Corse, Paul Giacobbi, a présenté aux élus et acteurs  locaux son projet d’infrastructures numériques.
A cette occasion, les élus corses ont insisté sur la pertinence d’éliminer les barrières liées à la distance par le très haut débit sur un territoire insulaire, notamment par le développement de la visioconférence, du cloud ou du télétravail.
En termes de réseaux, le déploiement du très haut débit en Corse s’appuie sur deux moteurs. Dans les communautés d’agglomération de Bastia et d’Ajaccio, le conventionnement avec les opérateurs privés en cours de négociation permettra de déployer un réseau de fibre optique jusqu’à l’abonné (FTTH) sur leurs 16 communes, représentant 40% de la population. A cet égard, le respect des délais par les opérateurs a permis de dresser un état des lieux encourageant.
En dehors de ces zones, la collectivité territoriale de Corse porte, en lien avec les conseils généraux et les communautés de communes, un projet d’investissement de 80 millions d’euros.
Celui-ci prévoit d’une part des opérations de montée en débit permettant à 15 000 foyers de bénéficier rapidement d’une amélioration de débit.
D’autre part, le dossier déposé dans le cadre du Plan France Très Haut Débit prévoit de desservir en fibre optique (FTTH) près de 30 000 foyers ou entreprises d’ici 2019 par la construction d’un réseau d’initiative publique (RIP). Ces déploiements concerneront une dizaine de bassins de vie (Bonifacio, Borgo Lucciana, Calvi, Corté, Ile Rousse, Porto Vecchio, Propriano, Sartène), qui n’auraient pas bénéficié de fibre optique sans l’action des collectivités. Pour les logements les plus isolés et qui ne pourront bénéficier de déploiements à court terme, le projet corse apporte par ailleurs un soutien à l’équipement en technologies hertziennes, satellitaires ou terrestres. Le processus d’instruction de demande de subvention au Fonds national pour la société numérique (FSN), géré par le Commissariat général à l’investissement, pourrait permettre d’aboutir à un accord de subvention de l’Etat d’ici la fin de l’été (dossier de presse de la collectivité territoriale de Corse).
Enfin, la visite du plateau pédagogique dédié à la formation professionnelle sur les réseaux de communications électroniques de la Chambre des métiers et de l’artisanat d’Ajaccio a permis de souligner la très forte implication des entreprises de l’île autour de ce grand chantier, conscientes que le développement des infrastructures constitue également une source d’emplois pérennes.