Première ouverture d'une école de formation aux métiers du numérique en zone rurale

Le samedi 28 juin 2014, les élus d’Eure-et-Loir ont annoncé l’ouverture de la première école numérique rurale issue de l’appel à projets lancé par Simplon et Zevillage.net. En présence de Laure de La Raudière, députée d’Eure-et-Loir, et de Jacques Lemare, conseiller général et président du syndicat mixte Eure-et-Loir Numérique, Frédéric Bardeau de Simplon.co a présenté la première « école numérique Simplon Village », située en plein cœur du parc naturel du Perche.

Porté par l’entreprise sociale et solidaire « Innov’Educ », ce projet proposera dès le mois d’octobre 2014 une formation gratuite de six mois au développement des applications web et mobile et à l’entrepreunariat numérique. Figure du développement d’activités en zone rurale par le numérique et le très haut débit, ce projet s’inscrit dans le cadre de l’appel à projets « écoles numériques rurales » lancé le 16 avril 2014 par Zevillage.net et Simplon.co et auquel la Mission Très Haut Débit a apporté son soutien.
Zevillage.net est un site d’information participatif fondé par Xavier de Mazenod et consacré aux nouvelles formes d’organisation du travail – co-working, auto-entreprenariat, télétravail – en y intégrant une dimension de développement durable. Membre de la FrenchTech, Simplon.co est quant à lui une entreprise sociale et solidaire fondée en 2013 et qui vise à intégrer des jeunes – ou moins jeunes – sous-représentés dans l’entrepreunariat numérique et la programmation.
Plus qu’un ilot numérique isolé au sein d’un territoire rural, ce projet permet l’émergence d’un écosystème local particulièrement dynamique. Grâce au soutien des collectivités locales, une pépinière d’entreprises et un espace de co-working ouvriront ainsi leurs portes à proximité de l’école d’ici la fin de l’année. Une classe expérimentale sur le numérique sera également ouverte en septembre prochain dans le collège de La Loupe.
A cet égard, la forte mobilisation des élus d’Eure-et-Loir a permis de faire du département l’un des pionniers en matière de déploiement de réseaux d’initiative publique dans le cadre du Plan France Très Haut Débit. Ce projet a bénéficié d’un accord préalable de principe du Premier ministre de plus de 28 millions d’euros du Fonds pour la société numérique (FSN), piloté par le Commissariat général à l’investissement.
Plus d’informations sur http://simplon-village.com/